Women are Gold

28 avril 2021 > 30 mai 2021

Women are Gold, ouvrage textile – 2,40m x 7,90m – 2,5 kg, exposé au CTLM à partir du 28/4/21, est le fruit de la rencontre entre Anne de Sturler et les élèves de la section métalliers industriels à l’Institut de Promotion sociale (IPEPS) de Verviers.

À partir de vêtements féminins de seconde main dénichés par Anne de Sturler sur les marchés thaïlandais, la pièce s’élabore au fur et à mesure des trouvailles qui sont décousues, recousues, transformées, magnifiées. Les fils d’or traversent l’empiècement, figurant le « kintsukuroi », raccommodage à l’or que l’on pratique sur la porcelaine cassée, symbole bien connu de réparation, résilience, pardon. La délicatesse des dentelles caresse nos émotions.

Mahsoum, Julien, Jennifer et leurs professeurs, Messieurs Beullens et Hartaert ont travaillé durant trois mois pour réaliser la structure en acier proposée par Anne de Sturler. Établissement des plans par les professeurs, commande des matériaux – 20 poutrelles IPN de 3 mètres de long et près de 400 kilos (les parties supérieures ont été réalisées en tubes ronds) – débitage à la scie à ruban, ébavurage et chanfreinage, assemblage par vissage – 40 plaquettes percées de 160 trous soudées et meulées – montage. Tout ce travail de précision aboutit à un support qui s’avère être une part intégrante de l’œuvre.

Le dialogue instauré entre l’artiste et les artisans de la section métalliers industriels est une clef de l’œuvre dans la mesure où celle-ci est complète par leur action conjuguée. De part et d’autre, on a été conscients de l’importance des apports.

Dans la salle d’exposition, se trouvent également, sur socle, une création de Laurence Dayez-Dewaide, et, aux cimaises, des œuvres d’Anne de Sturler.

Exceptionnellement, les 16/5 et 25/5/21 de 14h à 17h, l’accès à la salle du premier étage est libre, sur rendez-vous fixés de 20 en 20 minutes (087/30.79.20). Visite en présence de l’artiste